Intégration des tests d’IHM dans le processus de développement d’applications interactives

Sujets de thèse 2013

Intitulé de la thèse
Intégration des tests d’IHM dans le processus de développement d’applications interactives
Publication du sujet sur le site de l’ABG : OUI
Nature du financement : Non connu à ce jour
Domaine de compétences principal (pour l’ABG) : Informatique, électronique
Spécialité de doctorat : Informatique et Applications

Lieu de travail
ISAE-ENSMA
Date Limite de candidature : 13/07/2013
Laboratoire d’accueil : LIAS

Présentation de l’équipe de recherche
Au sein de l’équipe IDD (Ingénierie des Données) du LIAS, l’équipe IHM regroupe Patrick Girard (Pr.), Laurent Guittet (MCU) et Allan Fousse (MCU). Elle travaille sur l’ingénierie de l’interaction homme-machine, et les approches à base de modèles, en particulier les modèles de tâches.

Résumé de la thèse en français
Définition d’une méthode et d’outils à base de tâches pour la conception des applications basée sur les tests. Application aux tests des interfaces homme-machine

Résumé de la thèse en anglais
Task-based method and tool for test based design of computing systems. Application to human machine interface testing.

Description complète du sujet de thèse
Les tests de l’interface utilisateur ont toujours été un sujet difficile à réaliser autrement que par les tests manuels utilisateurs. Les tests ont pris une part importante des projets informatiques car ils sont le garant de la qualité du logiciel produit et, dans les processus de test en continu, permettent de tester la non-régression induite par les nouveaux développements et de trouver les problèmes le plus tôt possible, ce qui minimise le coût de correction. Les tests automatisés aident à réduire significativement les temps et les coûts liés à la phase de test. De plus, l’automatisation est le meilleur moyen pour s’assurer que des tests sont réalisés régulièrement et uniformément, permettant ainsi la détection précoce des erreurs, donc une qualité logicielle améliorée et une mise à disposition sur le marché dans des délais plus courts.
Les tests d’IHM sont les seuls permettant de tester l’application de bout en bout en simulant (ou en exécutant) les actions de l’utilisateur sur l’interface graphique de l’application. La plupart du temps, les tests IHM sont assimilés aux tests utilisateurs et l’application est validée par un ou plusieurs utilisateurs sur la base d’un cahier de tests regroupant l’ensemble des scénarii utilisateur devant êtres joués, puis validés ou rejetée par l’utilisateur testeur. Étant donné le temps consommé par ce type de tests, ils ne sont effectués généralement qu’aux étapes importantes de livraison d’un projet et sur des applications nécessitant une très bonne qualité.
Les outils actuels se basent uniquement sur les fonctionnalités de l’application et ne se soucient guère des modifications d’enchaînement des actions et de la disponibilité de composants d’interaction pouvant engendrer des erreurs. Cela ne favorise pas une utilisation optimale de l’application par l’utilisateur quel que soit l’état de l’interface. La prise en compte de l’utilisateur, ou l’intégration des activités de l’utilisateur aux tests d’IHM est donc primordiale. Il nous semble d’une grande importance de mettre en place une automatisation des tests prenant en compte l’activité de l’utilisateur en fonction de ses spécifications de départ et d’utiliser ces résultats de tests pour proposer des interfaces plus conviviales et conformes à la démarche utilisateur.
Dans ce projet, nous cherchons à mettre en place une technologie qui permet dans un premier temps de simplifier les tests d’IHM intégrant l’activité de l’utilisateur (modélisée à partir du modèle de tâches) et de les automatiser afin de pouvoir les rejouer plus souvent et ainsi améliorer la qualité des développements d’applications graphiques interactives. L’activité de l’utilisateur peut être intégrée dans l’IHM à travers le modèle de tâches car les modèles de tâches ont été conçus dans le but de modéliser l’activité humaine. Le rôle du modèle de tâches dans la construction de l’interface doit être mis en avant pour une bonne intégration des activités de l’utilisateur dans les tests d’IHM.Dans une seconde partie, nous utiliserons les résultats de tests afin de proposer des interfaces plus adaptées à partir du modèle de tâches et dont la complétude et la conformité seront garanties.

Objectifs scientifiques de la thèse
Définition d’une méthode de conception basée sur les test d’interface

Compétences à l’issue de la thèse
Conception des interfaces homme-machine
Architecture logicielle
Programmation oriente-objet
Développement dirigé par les test (TDD – Test Driven Development)

Mots clés (séparés par des virgules)
Human Computer Interaction, Task model, Software Engineering, Tests
Conditions restrictive de candidature (nationalité, âge, …) : NON

Expérience/profil souhaité(e)
Bonnes compétences en programmation Java

Modalité de dépôt des candidatures
Prévoir d’envoyer par courriel CV, avec relevé de notes M1-M2, et lettre de motivation au directeur de thèse.

Date limite de candidature
30 avril 2013.

Directeur de thèse
Patrick Girard (Pr.)
Adresse mail du directeur de thèse : girard@ensma.fr
Téléphone Directeur de thèse : 0549498070

Co-directeur de thèse
Laurent Guittet
Adresse mail du co-directeur de thèse : guittet@ensma.fr
Téléphone co-Directeur de thèse : 0549498067
Cofinancement LABEX SigmaLIM demandé : NON
Thèse pour Action transverse : NON

Recherche

Menu principal

Haut de page