Calcul d’ordonnancement arborescent à partir d’une modèlisation des applications temps-téel à base de réseaux de Petri

Le sujet proposé s’inscrit dans la thématique de l’étude de l’ordonnancement des applications critiques temps-réel. Pour ces applications, classiquement multi-tâches, l’un des enjeux majeurs est de proposer un schéma opérationnel qui garantisse la sécurité du système. Cela suppose donc que l’on propose un ordonnancement qui permette à l’application de satisfaire toutes les contraintes temporelles spécifiées dans le cahier des charges.
Dans son travail de thèse (en cours d’achèvement) Christian Fotsing a mis en place tous les concepts nécessaires pour permettre une analyse d’ordonnançabilité hors-ligne (i.e. avant exécution) des applications temps-réel lorsque les tâches peuvent comporter des instructions conditionnelles. Cette analyse prend en compte des aspects sémantique, à savoir les corrélations pouvant exister entre les choix de comportements dans les tâches conditionnelles, lorsque ces choix sont dictés par l’environnement. La méthode mise en place permet :
– De modéliser les tâches avec instructions conditionnelles
– De modéliser les corrélations entre les tâches
– De modéliser l’application à l’aide d’un réseau de Petri qui comporte trois couches (1) Une couche de gestion du temps, (2) Une couche de gestion des corrélations (3) Une couche de gestion de l’activité des tâches

Christian Fotsing a montré que l’approche classique par encapsulation n’est pas toujours suffisante, en ce sens qu’elle peut rater des solutions. Il a donc montré que notre approche est nécessaire pour avoir des résultats d’ordonnancabilité plus justes. Il a également mis en place un modèle d’ordonnancement adapté à notre contexte d(étude : l’arbre d’ordonnancement.

La suite de ce travail consistera en l’exploitation de ce modèle de réseau de Petri pour obtenir des arbres d’ordonnancement valides. Il faut donc construire le bon graphe des marquages, et ensuite en extraire les arbres. L’objectif final est la production d’un atelier complet, proposant une méthode de bout en bout depuis le code de l’application jusqu’à la production des arbres. Il faudra également mettre en place des outils d’analyse des arbres obtenus :

– Peut-on trouver un algorithme compatible avec un arbre donné
– Peut-on trouver les arbres correspondant à une stratégie donnée
– Peut-on décider si un arbre peut être plongé dans une séquence linéaire.

Un intérêt de cette approche est de permettre de définir une architecture qui soit la plus adaptée possible. Les approches par encapsulation vont au contraire conduire à un sur-dimensionnement du système.

Contacts: Annie GENIET

Recherche

Menu principal

Haut de page