Génération procédurale de détails naturels en synthèse d’images réalistes

Les applications graphiques interactives actuelles tendent vers un accroissement drastique de
la quantité et de la complexité des contenus, notamment dans le cas de scènes naturelles. Cela
soulève cependant de nombreuses problématiques importantes du domaine de la synthèse
d’images, tels les problèmes de création, de stockage et d’affichage interactif de contenus
graphiques complexes. Cette thèse se propose d’étudier ces problèmes en utilisant une
approche de type procédurale. L’idée principale est de générer directement lors de l’affichage
un contenu graphique complexe par le biais d’un processus pseudo-aléatoire reposant sur des
propriétés statistiques. Des récents travaux 1] ont permis de produire à partir d’images des
définitions basées sur des bruits (voir [2] pour un état de l’art sur les fonctions pseudoaléatoires
utilisées dans le domaine graphique). Ces définitions procédurales permettent de
perturber une surface 2D afin d’introduire des détails 3D réalistes afin de donner une
apparence réaliste arbitraire à une surface. Un des grands axes de cette thèse serait l’étude de
telles méthodes pour produire des détails définis directement dans l’espace 3D afin de
reproduire des phénomènes naturels stochastiques (nuages, végétation complexe…) Cette
approche comporte d’important défis scientifiques répartis sur l’ensemble de la chaîne de
traitement d’une application graphique : il s’agira de déduire les paramètres d’une
représentation procédurale à partir de diverses données (photographies, acquisition de modèle
3D…), de stocker ces données de manière compacte, de décoder rapidement ces informations
et de proposer des schémas de filtrage multi-échelles afin de générer des détails graphiques
complexes pour des scènes synthétiques de haute qualité.

Contact:[Guillaume Gilet

Recherche

Menu principal

Haut de page