Utilisation des automates algébriques en cryptographie à clé secrète.

l’utilisation des automates 2-adiques de type FCSR en chiffrement à flot a été un des résultats phares de l’équipe PICC ces 4 dernières années. Des résultats très récents ont montré une possible généralisation à d’autres strucutures algébriques.
Les objectifs de cette thèse sont:
– l’approfondissement de la recherche théorique sur les algèbres ayant les
proporétés requises pour réaliser des automates AFSM (Algebraic Finite
States Machines).
– L’étude de ces automates en vue d’une utilisation en chiffrement à clé
secrète: utilisation des propriétés non-linéaires pour fabriquer des
boites S géantes calculables en environnement contraint, utilisation dans
le cadre des fonctions de hachages, des shémas de Feistel, etc…

Contact:Thierry Berger

Recherche

Menu principal

Haut de page