Développement de Cellules Photovoltaïques Hybrides à base de Nanocristaux d’oxyde de titane synthétisés par Pyrolyse Laser

La synthèse de nanoparticules, éléments de base de dispositifs variés, est une étape cruciale dans l’approche
bottom-up des nanosciences et nanotechnologies. Dans ce contexte, de par ses propriétés, le dioxyde de
titane (TiO2) est un matériau déjà très présent dans de nombreux dispositifs, en particulier pour le
photovoltaïque. Une de ses principales limitations est lié néanmoins à son spectre d’absorption limité au
domaine ultraviolet. Pour mieux tirer parti de la lumière solaire, un enjeu est donc la synthèse de matériaux
avec un seuil d’absorption décalé vers le visible, en dopant les nanoparticules ou en modifiant leur structure.
Cette thèse se propose d’exploiter de nouvelles nanoparticules de TiO2 synthétisées par pyrolyse laser au CEA
de Saclay dans le cadre d’une collaboration existante dans le but de réaliser des cellules photovoltaïques
hybrides sensibilisées à colorants à l’état solide. Au cours de cette thèse, de nouvelles nanoparticules de TiO2
présentant un spectre d’absorption étendu dans le visible seront évaluées et caractérisées pour l’application
photovoltaïque visée (propriétés optiques, de transport, élaboration et caractérisation des cellules solaires,
etc.), puis une optimisation des conditions de synthèse pour aboutir à des nanocristaux aux propriétés
physiques adaptées à l’application visée sera menée.

Contact:Johann Bouclé

Recherche

Menu principal

Haut de page