Amélioration de la précision de capteurs magnétiques par estimation paramétrique Amélioration de la précision de capteurs magnétiques par estimation paramétrique

Les compteurs électriques participent de plus en plus à la maîtrise de la consommation d’énergie et à l’efficacité énergétique grâce à l’augmentation de la précision et de la quantité des mesures disponibles. En présence de rangs harmoniques, les capteurs magnétiques utilisés peuvent introduire des erreurs au niveau du comptage. Pour pouvoir compenser ces erreurs, on doit modéliser ces transformateurs de tension et de courant aussi bien dans le domaine fréquentiel que sur la dynamique de variation de la grandeur primaire puis savoir intégrer des algorithmes compensant ces erreurs dans le logiciel embarqué assurant la métrologie du compteur. Cette compensation permet d’obtenir pour la chaine complète de mesure des caractéristiques de précision égales à celle du compteur lors de sa calibration en usine. Différentes techniques de compensation peuvent être mises en œuvre en fonction du type de modèle utilisé. Dans le cas d’une modélisation linéaire, une compensation directe de la fonction de transfert du capteur peut-être mise en œuvre. On utilisera alors des techniques de modèle inverse (techniques de régularisation) afin de remonter aux grandeurs primaires (courant, tension) avec le maximum de précision. Dans le cas d’une modélisation non linéaire, on identifiera le modèle de Jiles-Atherton décrivant le phénomène d’hystérésis. Les paramètres de ce modèle sont estimés par un algorithme de Marquardt modifié incluant les informations disponibles sur le matériau constituant le capteur. Cette technique d’information a priori permet d’améliorer la convergence de l’algorithme.

Contact: Thierry Poinot

Recherche

Menu principal

Haut de page