Extension de langage d’exploitation de bases de données à base ontologiques pour la prise en compte de la sémantique comportementale

Avec l’augmentation du nombre de Services Web disponibles sur le Web, le problème de la découverte de services est devenu crucial. Les approches basées sur les technologies actuelles (UDDI, WSDL, SOAP) ne permettant qu’une recherche syntaxique sur l’interface des services, des approches sémantiques à base d’ontologies ont été développées. Si ces approches permettent de décrire précisément la fonctionnalité d’un Service Web, elles ne proposent que peu d’éléments pour définir ses domaines d’application potentiels, sa couverture pour chacun des domaines cibles, ses conditions de mise en œuvre, les profils de ses utilisateurs, ses performances, son niveau de qualité, son origine, etc.

Ce travail de thèse visera à définir et exploiter des modèles spécifiques qui seront associés à des ontologies de service. Ces modèles permettront d’enrichir une ontologie de services par des informations de qualité de service, de profils utilisateurs et plus généralement par des propriétés non fonctionnelles. Les propriétés non fonctionnelles qui doivent être envisagées concernent la qualité de service, les profils utilisateurs, les préférences et les protocoles de sécurité des accès à l’information en fonction des profils des utilisateurs. Leur prise en compte reste assez mal maitrisée dans le contexte des architectures orientées services du fait que les annuaires traditionnels n’offrent pas la possibilité de représenter ce type d’information.
Pourtant, des modèles comme OrBAC ou Kaos permettent la prise en compte des règles de contrôle d’accès. Ces modèles ne sont pas intégrés dans les annuaires de services actuels. Ainsi, la représentation des informations liées à la qualité de service aux profils des utilisateurs est un enjeu de recherche majeur.

Contacts: Stéphane JEAN, Yamine AIT-AMEUR

Recherche

Menu principal

Haut de page