Performances du codage de canal pour les transmissions otiques sans fils

Avec l’amélioration des performances électriques et environnementales (impuretés ioniques et dégazage), les matériaux organiques sont de plus en plus employés dans les équipements hyperfréquences. On peut citer l’exemple des circuits imprimés (utilisés dans le cadre des formateurs de faisceau ou au niveau Antenne) ou bien les solutions d’encapsulation quasi hermétique de type glob top de composants actifs RF. Dans ces cas, la mixité des matériaux et des assemblages proposés induit des risques en terme de fiabilité thermo-mécanique. Actuellement, les seules solutions disponibles sont la réalisation d’essais longs, coûteux et ne permettant pas en cas d’échec de connaître l’impact de tel ou tel paramètre. L’objectif de ce travail de thèse est donc de travailler sur la modélisation thermo-mécanique de ce type d’assemblage afin de pouvoir prédire le comportement de ces nouvelles approches de packaging et de dégager des règles de conception, avec une attention portée sur la caractérisation mécanique en température des matériaux concernés.
Dans le domaine de la microélectronique l’approche industrielle actuelle pour déterminer si les propositions d’interconnexion et de packaging des circuits électroniques sont viables, d’un point de vue thermo-mécanique, consiste en une phase expérimentale couteuse et prenant beaucoup de temps. Cette phase étant actuellement incontournable puisque aucun moyen de modélisation n’est à ce jour disponible pour prévoir le comportement électro-thermo-mécanique des dispositifs. Les analyses électriques, thermiques et mécaniques sont bien sur possibles mais effectuées séparément et donc ne permettent pas de prendre en compte les interactions entre ces différents effets physiques.
XLIM peut apporter dans ce domaine son expertise dans le domaine multi physique électrique et thermique ainsi que multi échelle avec l’utilisation et le développement de méthode de réduction de modèles.
L’introduction de l’aspect mécanique nous intéresse doublement.
D’un point de vue multi physique elle nous permet d’enrichir notre savoir faire dans le domaine des problèmes couplées en prenant en compte de nouveaux effets (électrique, thermique, mécanique).
Dans le domaine des modèles réduits, c’est une ouverture sur l’assemblage de modèles réduits, la prise en compte de constantes de temps très différentes des divers phénomènes physiques.
Ce projet a donc pour objectif de construire une méthode d’analyse permettant la prise en compte de différentes physiques et de leurs interactions. Cet axe de recherche constitue une des activités phares du programme transversal CAO, qui associe les compétences de différents départements du laboratoire XLIM.

Contact:Anne Julien-Vergonjanne

Recherche

Menu principal

Haut de page